ImageLa plupart du temps, quand je parle de mon célibat avec mes copines en couple, elles me rassurent en me disant que c’est sûr, qu’un jour, moi aussi, je rencontrerai quelqu’un avec qui je serai bien et avec qui ce sera simple.

Et c’est peut être ça le problème : je ne sais pas pourquoi mais je suis attirée par les situations compliquées. Après le mec complètement torturé et le collègue qui voulait seulement s’amuser, j’ai eu un nouveau coup de cœur : mon boss! Il faut dire qu’il est jeune, il est plutôt mignon, il est cool, on s’entend très bien…bref il a tout pour plaire…mais il reste mon responsable et en plus, il est pris. Je sais c’est complètement improbable. Et pourtant, après 2 bonnes soirées arrosées, on s’est pas mal rapprochés et..bref, je ne le laisse pas indifférent non plus. (je ne développerai pas cette partie;)) Peut être que si je l’avais rencontré dans un autre contexte, à un autre moment, il aurait pu se passer quelque chose mais là, c’est impossible.

Même si je me suis assagie, même si je flirte beaucoup moins qu’à une certaine période, j’ai toujours autant d’attirance pour les histoires compliquées. On dirait que je le fait exprès!  C’est d’ailleurs ce que pense mon meilleur pote. Mais non seulement, ça m’arrive de moins en moins souvent d’avoir des coups de cœur, mais en plus, je ne les choisis pas! Et j’ai jamais eu le fantasme du boss moi!

Pourtant, quand je fais une petite rétrospective, je dois avouer que j’ai toujours foncé dans les aventures perdues d’avance. Et certes, un coup de cœur, ça ne se calcule pas, mais on peut choisir de ne pas l’entretenir (en arrêtant de rentrer dans le jeux de la séduction -même si c’est l’autre qui l’amorce- et au contraire, en prenant des distances).Parfois, c’est si compliqué de se simplifier la vie!